Nouvelles

Peak publie ses résultats et ses faits saillants de 2017

By 30 avril 2018décembre 17th, 2020No Comments

MONTRÉAL, QUÉBEC – (NEWSFILE – Le 27 avril 2018) – Les Technologies Peak Positioning inc. (CSE: PKK) (« Peak » ou la « Compagnie ») annonce ses résultats financiers et présente ses faits saillants pour l’année terminée le 31 décembre 2017. Tous les montants sont en dollars canadiens.

Faits saillants financiers:

  • 15,2M$ de financement par placement privé, exercice d’options et de bons de souscription
  • Réduction des dettes à court terme de 2M$
  • Actifs totaux de 15,7M$
  • Revenus totaux de 7,5M$
  • Perte nette de 3,2M$

Faits saillants opérationnels:

  • Signature d’une entente avec Cubeler Inc. pour l’obtention des droits d’utilisation exclusifs de la plateforme fintech Cubeler en Chine
  • Ajustement du modèle d’affaires afin d’avoir une filiale chinoise offrant des services financiers sur les plateformes Gold River et Cubeler
  • Création d’une unité opérationnelle Asia Synergy Data Solutions (« ASDS »)
  • Déploiement de la plateforme fintech Cubeler pour le financement de prêts commerciaux en Chine
  • Partenariat stratégique avec Balang Technology Ltd. afin de nous permettre d’importer les données de 40 000 P.M.E. clientes de la Industrial and Commercial Bank of China (« ICBC ») sur la plateforme Cubeler
  • Partenariat stratégique avec Wuxi Jinxin Internet Small Loans Ltd afin de débuter nos activités de services financiers dans l’attente de l’arrivée de notre propre filiale de services financiers.
  • Identification claire de nos 5 offres de services comme étant notre source principale de revenus et, qui seront offertes par 3 filiales sur les deux plateformes fintech de la compagnie
  • Lancement du service Gold Legal en partenariat avec la société d’avocat Zhong Yin
  • Première transaction avec Gold Legal afin de faciliter une transaction sur la plateforme Cubeler
  • Première transaction avec « Lend with Me » sur la plateforme Cubeler
  • Entente de partenariat entre ASDS et China Auto Industry Development Ltd
  • Arrivée des premiers 2000 clients de la ICBC sur la plateforme Cubeler

Revue de 2017 :

L’ajustement subtil, mais combien important, au modèle d’affaire de la compagnie à l’effet de créer une filiale de services financiers afin de participer davantage aux opportunités qu’offre le marché des prêts commerciaux en Chine, a donné le ton pour le reste de ses opérations en 2017. Les plans de la Compagnie sont non seulement d’utiliser ses plateformes fintech à la fine pointe de la technologie afin d’augmenter l’efficience dans l’industrie des prêts commerciaux en Chine, mais également de démontrer les bénéfices qu’apportent ses applications aux autres prêteurs et institutions financières en utilisant ses plateformes dans sa propre entité des services financiers. Une des premières étapes à franchir dans l’exécution du plan d’affaires était la signature d’une entente avec Cubeler Inc. afin d’obtenir les droits commerciaux exclusifs d’utilisation de la plateforme pour le marché chinois et d’enrichir l’offre de service global avec la plateforme spécialisée en approvisionnement Gold River. Ayant besoin d’une nouvelle filiale pour la gestion de Cubeler et afin de permettre à la plateforme d’atteindre son plein potentiel par l’entremise d’un partenariat stratégique, la Compagnie a crée Asia Synergy Data Solution (« ASDS »). Tôt après le déploiement de Cubeler en Chine, ASDS a pris part à des ententes de partenariats stratégiques. Une de ces ententes en partenariat à souligner, est l’entente avec Balang Technology Ltd. afin d’importer les données de 40 000 PME clientes de ICBC sur la plateforme Cubeler ainsi que son entente avec la firme d’avocat Zhong Yin, qui a permis la création du service « GoldLegal » qui a comme objectif de protéger les prêteurs sur la plateforme Cubeler contre les risques de défaut de crédit des emprunteurs.

Bien que ASDS ne soit pas relié à la plateforme Gold River, l’entente de partenariat signé en 2017 avec China Auto Industry Development Ltd. (« CAID ») est prévue avoir un impact important sur les types de transactions futures de Gold River mener, car elle pourrait mener à un partenariat similaire entre CAID et la filiale Asia Synergy Technologies (« AST ») de la Compagnie, qui elle gère la plateforme Gold River.

Alors qu’ASDS faisait des progrès dans le développement de son offre de services et de ses partenariats reliés à Cubeler, le focus de la Compagnie en 2017 était sur la création de sa filiale de services financiers, Asia Synergy Financial Capital (« ASFC »). À cet égard, la Compagnie a signé une entente stratégique avec des dirigeants séniors de Jiu Dong Ltd. (« Jiu Dong ») qui comprend une structure de financement de 20M$ nécessaire pour rencontrer les exigences financières minimales en vue de la création de ASFC. Il a été convenu que la Compagnie va contribuer 10.2M$ du 20M$ pour la détention de 51% dans ASFC. La Compagnie a donc annoncé l’objectif de fermer un placement privé de 10M$ requis pour rencontrer ses obligations envers ASFC. L’engouement pour la création de ASFC a été si fort que le placement privé s’est fermé à 12M$.

Le lancement de la plateforme Cubeler, l’arrivée des premiers clients de ICBC sur la plateforme à la fin de 2017, le déploiement et les essais limités d’une poignée d’offre de services, combinés avec le lancement imminent des opérations de ASFC ont permis à la Compagnie de clore l’année 2017 en identifiant 5 offres de services à offrir par ses 3 filiales sur les deux plateformes fintech de la Compagnie. Ces offres de services sont prévues être les principales sources de revenus dans un avenir prévisible.

« Notre Compagnie a terminé l’année 2017 dans une meilleure position qu’elle n’a jamais été et nous envisageons une année 2018 exceptionnelle » a commenté Johnson Joseph, président et chef de la direction de Peak. « Un effort d’équipe a permis d’atteindre cette étape et je voudrais profiter de cette occasion pour remercier nos partenaires chinois et tous nos actionnaires pour leur soutien continu et leur patience dans notre continuité à bâtir une compagnie dont nous pouvons tous être fiers » a conclu M. Joseph.

Perspective pour 2018 :

L’accès au crédit pour les PME en Chine demeure un défi majeur puisque les prêteurs chinois, la majorité d’entre eux, se fient sur des processus utilisés depuis des décennies quand vient le temps de qualifier des PME pour du crédit. L’espace commercial du prêt en Chine est inefficace et a un sérieux besoin de numérisation, ce qui en fait, selon la Compagnie, une opportunité fintech attrayante.

Avec ça en tête, la Compagnie a lancé à l’automne 2017 la plateforme Cubeler en complément de la plateforme Gold River. La Compagnie s’attend à ce que plusieurs prêteurs, dont des banques, s’enregistrent sur la plateforme en 2018 lorsqu’ASFC sera lancée, compte tenu de leur intérêt démontré à la suite du visionnement du prototype de Cubeler en 2017. Avec ASFC et son offre de services financiers, le plan de la Compagnie pour 2018 est d’être complètement opérationnel dans les 3 offres de services de Cubeler et les 2 offres de services de Gold River.

Bien que l’emphase des produits commercialisés sur Gold River va passer de métaux et de matières premières à des pièces d’autos et autres produits finis, le modèle de revenus va demeurer le même en 2018. Ce qui signifie qu’AST, en tant qu’opérateur de la plateforme, va fournir aux clients des produits commandés via la plateforme et va bénéficier d’une majoration sur les commandes alors que les besoins de financement de ces commandes seront traités par ASFC.

Étant donné que l’offre de services de la Compagnie est fondée sur les besoins de financement des PME, le volume de revenus que la Compagnie va générer en 2018 est grandement fonction de sa capacité à satisfaire la demande. Le défi de la Compagnie en 2018 et après sera de satisfaire la demande de financement des PME. Tout en étant conscient de ce fait, l’équipe de gestion basée en Chine a passé beaucoup de temps à établir des relations avec des prêteurs potentiels capables d’aider la Compagnie à rencontrer la demande pour son offre de services. En plus de recruter le plus de prêteurs possibles pour rencontrer la capacité de prêt de Cubeler, la stratégie de la Compagnie veut utiliser ASFC comme un effet levier pour emprunter des fonds et faire des alliances stratégiques avec des banques de première et deuxième tiers afin d’augmenter sa capacité de prêt aux PME enregistrés sur la plateforme.

Selon la Compagnie, la synergie entre l’opportunité du prêt commercial en Chine, les technologies à sa disposition, son offre de services, ses partenariats en Chine et sa situation financière en date de ce communiqué vont permettre à la Compagnie de saisir une opportunité afin de livrer de la valeur ajoutée à ses actionnaires en termes de revenus mesurables et fiables pour l’année 2018 et les années à venir.

Résultats financiers sommaires de 2017:

La Compagnie a généré des revenus de 7 475 402 $ par la vente de matières premières et d’une variété de services financiers pour l’année terminée le 31 décembre 2017 comparativement à 58 091 907 $ pour l’année 2016. Les transactions de vente de matières premières qui ont contribué aux revenus de la Compagnie et au bénéfice brut de la compagnie ont été abandonnées en début d’année afin d’orienter la plateforme Gold River vers d’autres types de transactions pour le futur. La différence importante entre les revenus de 2016 et de 2017 peut être expliquée par le changement dans le modèle d’affaire de la Compagnie. En effet, celui-ci est passé de transactions de ventes de matières premières ayant des revenus et des coûts plus élevés, produisant de faibles marges bénéficiaires, à des transactions de services financiers générant des revenus moins élevés, mais avec des marges de profits plus élevés. Il serait également important de noter que les transactions de services financiers de la Compagnie ont seulement commencé à prendre forme vers la fin de 2017.

Les dépenses (à l’exclusion du coût des ventes) de l’année 2017 totalisent 3 499 265 $, comparativement à 2 938 773 $ en 2016.

La perte nette de l’année se chiffre à 3 456 610$ comparativement à  2 649 104$ pour l’année 2016.  Les détails des résultats financiers de la Compagnie pour l’année 2017 se retrouvent dans les « Audited Consolidated Financial Statements and Management’s Discussion and Analysis (MD&A) » pour les périodes de douze mois terminés les 31 décembre 2017 et 2016, disponibles sur www.sedar.com.

À propos de Les Technologies Peak Positioning inc. :

Les Technologies Peak Positioning inc. est une société de gestion de portefeuille en TI dont la mission est d’assembler, de financer et de gérer un portefeuille comprenant des actifs et des sociétés à haut potentiel de croissance opérant dans les secteurs économiques les plus effervescents en Chine, tels que le fintech, le e-commerce et les services infonuagiques. Peak se veut un conduit qui permet aux investisseurs nord-américains de prendre part à la continuelle numérisation des secteurs industriels chinois par l’entremise des dernières avancements technologiques. Pour plus d’information : http://www.peakpositioning.com

Pour toute information communiquez avec:

Cathy Hume

Chef de la direction

CHF Capital Markets

Tél.: 416-868-1079 poste : 231

Courriel: cathy@chfir.com

Ou

Johnson Joseph

Président et chef de la direction

Les Technologies Peak Positioning inc.

Tél.: 514-340-7775 poste : 501

Courriel: investisseurs@peakpositioning.com

Déclarations prospectives :

Certains énoncés formulés dans le présent communiqué de presse sont des énoncés prospectifs, y

compris des déclarations relatives à l’activité commerciale et aux stratégies d’affaires, aux plans et perspectives, qui se définissent par l’utilisation de termes tels que « anticiper », « croit », « pourrait » , »devrait », « s’attend », « prévoit », « estime », « anticipe », « espère » ou autres variantes comparables. Ces énoncés sont fondés sur l’information disponible au moment où ils sont formulés, sur des hypothèses établies par la direction et sur les attentes de la direction, agissant de bonne foi, à l’égard d’événements futurs, et ne constituent pas une garantie de résultat. Les énoncés prospectifs sont aussi sujet, de par leur nature, à des risques, à des incertitudes et à des hypothèses. Sauf dans la mesure requise par les lois sur les valeurs mobilières, la Société n’a aucune obligation de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs pour refléter de nouvelles informations, de nouveaux événements ou de nouvelles circonstances. Par conséquent, il est recommandé aux lecteurs d’analyser et d’évaluer prudemment ces énoncés prospectifs.